Voitures spatiales

L’observation de l’espace est à la portée de tous. En effet, il est possible de scruter un bout de ciel sur un télescope professionnel via une connexion internet. L’astronome qui dirige un tel programme de vulgarisation scientifique s’est proposé de nous montrer la Tesla d’Elon Musk, lancée dans l’espace par Space X en Février 2018. Le principe est simple. Le Virtual Telescope permet d’utiliser un télescope à travers internet. L’astronome a donc mis en place un processus simple :

  1. Pointer le télescope vers la position théorique de la Tesla dans l’espace
  2. Photographier successivement cette zone du ciel grâce au télescope
  3. Afficher les photos en boucle sur un ordinateur pour élaborer une animation

Résultat : les étoiles sont fixes donc le seul point brillant qui se déplace dans l’animation est la Tesla.

La vidéo de l’événement est disponible en ligne. Les animations sont clairement visible à 32:00 et 38:00. L’astronome place le pointeur de la souris au centre des images pour bien montrer le trajet de la Tesla dans l’espace intersidérale.

Personnellement cette vidéo me trouble.

Comment une voiture située à plusieurs milliers de kilomètres peut-elle émettre une luminosité constante ? Elle peut scintiller lorsque le soleil tape dans ses rétroviseurs par exemple mais son reflet est alors vacillant, furtif. Si la Tesla était chromée, on pourrait supposer que sa carrosserie agit comme un miroir géant. Mais voilà, elle est rouge. Ce n’est pas grave. Imaginons que la voiture toute entière brille comme une comète qui se consume.

Bon alors si la loupiote qui avance au centre de l’animation est une Tesla, que représentent les autres ? Ce sont des Peugeot, des Renault et des Citroën ? En effet, en observant attentivement les images, on voit bien une lumière qui se déplace en ligne droite au centre. Mais on voit des lumières identiques qui se déplacent elles aussi en ligne droite partout ailleurs. Il y en a en haut, en bas, à gauche, à droite… Que sont ces lumières mobiles ? Comment peut-on décréter arbitrairement que l’une de ces lumières est la Tesla, sans se questionner sur les autres ?

Dans les commentaires sous la vidéo, l’un des internautes s’interroge également après avoir repéré un point lumineux mobile autre que la Tesla désignée. En fait, en affichant la vidéo en plein écran, on en voit beaucoup plus. Il est intéressant de constater que tous les points lumineux se déplacent dans la même direction à savoir de la gauche, vers la droite. Ils semblent tous avoir la même vitesse. L’un d’eux en bas à droite, émet des flashs intenses au lieu de briller uniformément comme les autres. Sincèrement, je ne sais pas quoi penser de cette vidéo.

Retour